Accueil > Chroniques laïques d’Afrique du Nord

Chroniques laïques d’Afrique du Nord

Dernier ajout : 18 mars 2011.

Articles de cette rubrique

  • Tourisme culturel en Kabylie

    21 novembre 2007, par Halim Akli

    La région centre du pays et la Kabylie en particulier propose à travers ses villages perchés sur les collines, ses villes balnéaires, ses forêts... un beau parcours à la rencontre des nombreux vestiges historiques, traditionnels et culturels qui brossent une mosaïque riche en couleurs de ses coutumes particulières. La présence de la mer, des reliefs et du massif du Djurdjura donnent un paysage particulier et ajoutent un intérêt touristique tangible. Les populations sont restées profondément ancrées (...)

  • Wid ihekmen igduden

    27 juillet 2007, par Halim Akli

    Un album formidable de Goloussa, au plan musical et mélodique où le violent donne la réplique au mandole sur un fond de fusion entre le terroir et le chaâbi, cette musique populaire transportée dans les gènes depuis la Kabylie pour renaître dans la Casbah d’Alger.

  • Une militante égyptienne des droits de l’homme en danger

    8 juin 2007, par Halim Akli

    De manière insidieuse mais imperturbable, l’obscurantisme islamique poursuit son travail de sape partout où les autorités légales s’effacent, traduisant leur peureuse impuissance.

  • Les mosquées et les dinars

    6 juin 2007, par Halim Akli

    Quand les fondamentalistes s’emparent de tous les rouages d’un culture, que les subventions pleuvent à seule fin de financer une pépinière de mosquées, que peut-il advenir d’une société ? Quand l’obscurantisme tient lieu d’idéologie que peut-il advenir de la cause des femmes ?

  • Les coptes n’aiment pas le vendredi

    24 mai 2007, par Halim Akli

    Achraf Abdelkader souligne que le virus islamiste est désormais répandu en Égypte aussi bien dans les médias que les écoles et les sermons du vendredi. Les islamistes ont réussi à transformer le prêche du vendredi qui se voulait sermon d’amour et de tolérance en un discours de haine et d’incitation à la violence. On appelle à la guerre contre « la progéniture des singes et des porcs », c’est-à-dire contre les juifs et les chrétiens. C’est ainsi que le musulman sort de la mosquée, semblable à une bombe à retardement qui éclate au contact du premier chrétien rencontré.

0 | 5 | 10 | 15 | 20

Sur le Web

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0